À propos

La Chaire UNESCO de recherche appliquée pour l’éducation en prison s’inscrit dans la suite du Cadre d’action de Dakar (Sénégal) – L’éducation pour tous : tenir nos engagements collectifs, adopté par des représentants de 164 pays, en 2000 – affirmant que l’éducation est un droit pour toutes les personnes dans toutes les circonstances et qu’elle constitue un outil essentiel pour le développement social.

En 2009, le Cadre d’action de Bélem, document final adopté par la Sixième Conférence internationale sur l’éducation des adultes (CONFINTEA VI), va plus loin et recommande d’« assurer l’éducation des adultes en milieu carcéral à tous les niveaux appropriés ».

En 2010, la future équipe de la Chaire UNESCO participe à la VIIIe Assemblée mondiale du Conseil international de l’Éducation des Adultes (ICAE), à Malmö, en Suède. Dans le cadre des orientations stratégiques du Conseil de travail, adoptées par l’Assemblée générale du 17 juin, la future équipe de la Chaire UNESCO propose d’intégrer l’éducation en prison dans les objectifs poursuivis par l’ICAE, proposition qui a été acceptée à l’unanimité. C’est aussi au mois de décembre de cette année que l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) reconnaît la Chaire UNESCO de recherche appliquée pour l’éducation en prison.

En 2011, la Chaire UNESCO de recherche appliquée pour l’éducation en prison est officiellement lancée au Cégep Marie-Victorin, ce qui en fait non seulement la seule chaire au monde portant sur l’éducation en prison, mais aussi la première Chaire UNESCO de recherche dans un établissement d’enseignement collégial au Canada.

En 2016, la Chaire UNESCO a obtenu le renouvèlement de son mandat pour quatre (4) ans, soit jusqu’en 2019.

Compte tenu de l’engagement international d’appuyer le Cadre d’action de Bélem, du rôle et des mandats sans équivoque de l’UNESCO pour sa mise en œuvre, la Chaire UNESCO de recherche appliquée pour l’éducation en prison contribue, avec l’UNESCO , à assurer l’éducation des adultes en milieu carcéral.

 


Cliquez sur l’un des liens suivants pour accéder à davantage d’information sur la Chaire UNESCO: