L’équipe de la Chaire

Titulaire – Jean-Pierre Miron

Jean-Pierre Miron

Le ou la titulaire planifie, organise, dirige et supervise l’ensemble des activités reliées à la Chaire, à son rayonnement et à son administration, dans le cadre de la mission et selon les orientations approuvées par le comité directeur. Elle s’assure de l’orientation et du suivi des représentations externes et de la qualité des relations avec les bailleurs de fonds, les partenaires et les organismes affiliés à la Chaire. Elle négocie et conclue les ententes de collaboration et de services, en collaboration avec le président du comité directeur.

Directeur du Bureau de développement international au Cégep Marie-Victorin (CMV), Jean-Pierre Miron cumule plus de 25 ans comme enseignant, conseiller pédagogique et gestionnaire de programmes collégiaux visant l’inclusion sociale et le développement communautaire. Avant d’occuper ce poste, il a été coordonnateur du Service de l’éducation permanente au CMV. Il avait alors sous sa responsabilité les programmes d’études collégiales en milieu carcéral, milieu où il a lui-même enseigné de nombreuses années.

Titulaire (à partir de juin 2020) – Geneviève Perreault

En plus d’être la prochaine Titulaire de la Chaire UNESCO de recherche appliquée pour l’éducation en prison, Geneviève Perreault est directrice adjointe des études au service de l’enseignement et de la recherche au Cégep Marie-Victorin. Sociologue de formation, elle détient une maîtrise ainsi qu’une scolarité de doctorat dans cette discipline. Elle a enseigné au collégial pendant plus de 10 ans, à la fois à l’enseignement régulier, à la formation continue et en milieu carcéral. Membre du comité scientifique de la Chaire depuis 2013, elle a également piloté une recherche traçant le portrait de l’éducation dans les établissements de détention de juridiction provinciale au Québec et au Canada à titre de chercheure principale (Perreault et Meilleur 2015).

En tant que gestionnaire, elle privilégie une approche de proximité avec les différents acteurs, au service de la mission.

Cotitulaire au rayonnement et aux partenariats – Véronique Béguet

Véronique Béguet, est détentrice d’un Ph. D. en Anthropologie et d’un post-doctorat interdisciplinaire en santé mentale. Elle a été professeure à temps partiel à l’Université d’Ottawa et chercheure dans le domaine de l’inclusion sociale des populations vulnérables en santé et services sociaux pendant douze ans. Elle souhaite, en tant que responsable du rayonnement et des partenariats, poursuivre le travail entamé par la Chaire pour se déployer aux niveaux national et international et pour contribuer à l’inclusion et la participation citoyenne des personnes judiciarisées à travers l’éducation en prison.

Elle est responsable de la constitution d’un inventaire des expertises et du développement de collaborations et partenariats avec les différentes parties prenantes—organismes gouvernementaux, organismes et associations issus de la société civile, chercheurs, enseignants et praticiens, anciens détenus, etc.—aussi bien au Canada qu’à l’international. En outre, elle assure les activités de rayonnement telles que l’organisation d’un colloque international, la production de documents écrits et audiovisuels d’information et de sensibilisation. Enfin, elle gère la logistique de la Chaire (gestion des opérations quotidiennes, suivi des dossiers, gestion du calendrier et des activités, compte-rendu et rapports annuels …) ainsi que des demandes de subvention et la recherche de partenaires financiers privés (dons et commandites).

Cotitulaire à la recherche – Frédérick Armstrong

Le cotitulaire à la Recherche est responsable d’appuyer le développement de la recherche fondamentale et appliquée, de-contribuer et participer étroitement au développement de la Chaire et de ses activités ,de participer à la recherche des partenaires financiers privés (dons et commandites), de faire de la veille stratégique (point de chute des abonnements et des publications, de mettre à jour le site Web de la Chaire, de tenir à jour le centre de documentation de la Chaire; de participer à la rédaction du rapport annuel de la Chaire.

Ph. D. en philosophie, Frédérick Armstrong a été chargé de cours l’Université McGill et l’Université de Montréal. Sa thèse porte sur la justification morale des politiques publiques adaptées aux intérêts des minorités culturelles, des personnes marginalisées et des personnes en situation de vulnérabilité. Il entend contribuer, en qualité de responsable de la recherche à ce que ces préoccupations éthiques et politiques se manifestent dans la recherche appliquée recensée ou générée par la Chaire.